Recrutement Intégral

Accueil » La culture d’entreprise

Category Archives: La culture d’entreprise

Êtes-vous prêts à faire face aux attentes des candidats?

Aujourd’hui, je réponds à Pierre qui s’interroge sur le comportement en entrevue des gens qu’il reçoit. Selon ses observations, il constate que les candidats d’aujourd’hui sont différents de leurs prédécesseurs. Ils posent plus de questions, ils manifestent aisément leurs préoccupations et ils semblent avoir des attentes plus élevées… Mais qu’en est-il réellement?

 

Comprendre les deux côtés de la médaille

 

Pierre, en tant qu’employeur, vous souhaitez recruter la meilleure personne pour le poste disponible. Vous avez devant vous une personne que vous aimeriez connaître – vous n’avez que 60 minutes pour y arriver – et, plus que tout, vous espérez qu’elle s’avère une ressource performante, productive et efficace pour votre organisation.

 

Comme vous, la personne interviewée souhaite découvrir le meilleur employeur pour son prochain emploi. Elle a devant elle une personne et une organisation qu’elle aimerait connaître et, elle espère que celles-ci pourront, en plus de lui offrir emploi à la mesure de ses compétences, lui proposer un endroit où elle sera bien accueillie, bien formée, bien intégrée.

 

Bien se connaître comme organisation

 

Les travailleurs d’aujourd’hui ont en effet des attentes plus élevées, plus précises aussi. Ils sont à la recherche d’un lieu de travail qui rend possible la réalisation de leurs objectifs professionnels ET personnels. Pierre, vous pouvez effectivement être prêt à répondre aux questions portant sur votre vision, votre mission, vos valeurs. On vous posera possiblement aussi des questions sur vos méthodes de résolution de problèmes ou à propos de votre implication sociale dans votre communauté. La clé pour réussir à intéresser le candidat performant, productif et efficace est justement de bien se connaître comme organisation et comme employeur. Surtout, assurez-vous de jouer franc jeu et ne surestimez pas votre entreprise. Cela se saurait et pourrait grandement nuire à votre réputation. Bon recrutement!

Publicités

L’effervescence de la rentrée

Déjà la rentrée. Si vous êtes comme moi, vous trouvez sans doute qu’hier encore, on fêtait la St-Jean-Baptiste! Dites-moi, comment s’est déroulé votre été? Êtes-vous demeuré à la maison bien tranquille ou bien avez-vous choisi de vous évader… au Québec, outre-mer ou plus loin encore?

Pour ma part, j’ai eu la chance de passer deux délicieuses semaines en Gaspésie en compagnie de ses nombreux paysages majestueux, de ses couchers de soleil à l’infini et de ses habitants, si chaleureux et accueillants. Malgré les caprices de la météo, je me suis reposé et j’ai « décroché du boulot ». D’ailleurs, je me félicite encore du fait que j’ai réussi à bouder mon portable et les réseaux sociaux pendant tout le périple. Le fait de m’être déconnecté m’a permis de vivre pleinement les moments de détente et de calme.

Cependant, si les visites en Gaspésie m’émerveillent, elles me rappellent aussi à quel point je suis privilégié de vivre dans une région prospère. Chez nous, il est « normal » de travailler douze mois par année, et ce, dans la plupart des domaines d’emploi.

Connecté et conscient

Ce qui me ramène à la réalité. J’écris ces lignes, confortablement assis dans un café et tout ce qui m’entoure me semble à la fois connecté et isolé. Tous sont absorbés à texter ou à naviguer sur la toile, mais chacun dans son propre monde. Et personne ne porte attention à son voisin. L’équilibre se trouve sûrement quelque part entre les paysages bucoliques et l’effervescence de la ville. Ce serait bien de demeurer à la fois connecté et conscient. Je retourne à mon ordinateur et je vous souhaite une bonne rentrée!

Vous avez besoin d’aide dans vos démarches de recherche d’emploi et de réorientation de carrière? Visitez-nous et consultez la page internet qui pourra vous diriger vers des entreprises et des organismes qui peuvent vous aider. www.recrutementintegral.com/espace_branche.aspx

Je m’appelle Mohamed

Lorsque Mohamed, Dieudonné ou Aisha se présente devant vous pour obtenir un emploi… Que faites-vous? Évaluez-vous le profil de candidature du même œil? Ou au contraire, laissez-vous libre cours à vos préjugés? Quitte à vous priver d’un futur travailleur compétent et fiable?

Partout au Québec, et plus particulièrement en région, la recherche de personnel qualifié est devenue un enjeu critique pour la survie et l’essor de nombreuses organisations. Par exemple, des 14 000 établissements dans Lanaudière, plus de 9 300 comptent 5 travailleurs ou moins. Autrement dit, chaque fois qu’un employé est absent, c’est potentiellement 20 % de la production globale de l’entreprise qui est en jeu.

La diversité en entreprise ne devrait donc pas être un sujet d’actualité, mais bien une réelle piste de solution en contexte de pénurie de main-d’œuvre. J’en ai d’ailleurs été témoin à plusieurs reprises dans le cadre de ma pratique.

Une voie différente

Ainsi, gestionnaires et employeurs, je vous mets au défi! Lorsque vous consultez les CV que vous recevez, ne lisez plus le nom du candidat en premier. Je vous assure, vous serez surpris. Peu importe son origine raciale ou sa nationalité, concentrez-vous sur l’objectif premier : cette personne est-elle en mesure de répondre aux attentes du poste? Dans l’affirmative, plusieurs stratégies peuvent être mises en branle afin d’aider à sa formation et à son intégration à vos équipes en place.

Pour une PME, l’embauche d’une nouvelle ressource immigrante peut comporter son lot d’inquiétudes et de préoccupations, et ce, tant pour la direction que pour les employés – et il ne faut surtout pas penser qu’il n’y a pas de préparation à faire! Car si l’étape d’intégration est essentielle pour assurer le succès d’une embauche, elle devient cruciale lorsqu’on fait face à un candidat « différent ».

Une formule gagnante

Reprenons l’exemple de départ : vous avez embauché Mohamed. Comme je le disais précédemment, il vous faut maintenant préparer votre équipe à son arrivée, et ce, au même titre que si vous aviez à accueillir une personne (québécoise) avec un handicap, ou avec certaines limitations fonctionnelles. En effet, la couleur et la race n’ont pas l’exclusivité de la diversité!

Ne vous fiez pas uniquement aux perceptions et de ce que vous entendez autour de vous. Plusieurs histoires à succès dans la région permettent d’affirmer mes propos. Vous en connaissez? Partagez-les! La région a besoin de ressources compétentes et qualifiées, de toutes les couleurs et toutes les nationalités!

Partagez vos succès au www.facebook.com/RecrutementIntegral

« C’est ben de valeur! »

Dans mes chroniques précédentes, je vous ai souvent parlé de l’importance du rôle que la culture d’entreprise (mission, vision et valeurs) joue dans le développement et l’évolution des organisations. Cette fois-ci, je m’attarderai plus précisément aux valeurs.

Malheureusement, peu d’entreprises font la promotion des valeurs qu’elles préconisent. Bien sûr, elles sont souvent citées sur les sites Web et dans les manuels d’employé, mais sans plus. Et puis, pourquoi devrait-on se préoccuper des valeurs des employeurs, des employés, des fournisseurs et des partenaires? Parce que ces gens jouent chacun un rôle dans nos organisations. Ils influencent les choix et les décisions prises au fil du temps. Laissez-moi vous présenter un exemple.

Chez Recrutement Intégral, une des valeurs préconisées est le respect. Cette valeur est vécue par nos employés tous les jours. D’une part, toutes les actions qu’ils posent reflètent un sens éthique élevé et d’autre part, leurs échanges avec autrui sont authentiques, transparents et intègres. Ainsi, nous nous assurons que cette valeur est transmise à nos deux clientèles : les employeurs et les chercheurs d’emploi. D’ailleurs, cette valeur est si importante pour nous que nous exigeons la même rigueur chez nos collaborateurs : le respect doit transparaître dans leurs gestes et leurs décisions.

Clients, chercheurs d’emploi, fournisseurs et collaborateurs, nous croyons que ces derniers jouent un rôle crucial dans la croissance, la productivité et la mobilisation de nos employés et nous agissons en conséquence.

Un aimant pour conserver les bons employés

Au même titre, certaines occasions d’affaires peuvent paraître très lucratives à court terme, mais si elles sont incompatibles avec les valeurs de votre entreprise, tôt ou tard, elles s’avéreront néfastes : perte de personnel-clé, diminution de la motivation et de la productivité au travail, etc. Au contraire, choisir ses fournisseurs et ses collaborateurs en fonction de sa mission, de sa vision et de ses valeurs renforce le sentiment d’appartenance et tonifie l’ambiance au travail.

Et qu’en est-il pour les travailleurs? Les mêmes principes s’appliquent. Si les employés partagent les mêmes valeurs que leurs employeurs, ils seront plus sereins, plus productifs et moins enclins à changer d’emploi. Après tout, il ne faut pas oublier que « le bon boss » et « la gang l’fun » sont les éléments de rétention les plus puissants.

%d blogueurs aiment cette page :